Vous êtes ici
universite_ibn_zohr
Faculté des Lettres et des Sciences Humaines - Agadir

Université Ibn Zohr - Agadir

Langues et communication

Responsable : Professeur Abderrahmane AMSIDDER

TEL : 05-28-22-08-78
05-28-22-05-58

Fax : 05-28-22-16-20

Présentation de la Formation, Langues et communication

Établissement : Faculté des Lettres et des Sciences Humaines - Agadir (FLSH Agadir)

CED : Centre des Etudes Doctorales Ibn Zohr

Discipline : Lettres et Sciences Humaines

Diplôme : Doctorat

Ce projet de formation doctorale s’inscrit dans la suite de l’UFR DESA « Didactique du FLE et Communication » accréditée en 2005 (accréditation didac/05). Il résulte aussi de la volonté commune des quatre équipes de recherches composant notre laboratoire (LARLANCO (Laboratoire de Recherche sur les Langues et la Communication) :

Objet :

L’objectif général du projet est de former des docteurs dans le domaine des Sciences Humaines. L’étudiant sera amené à utiliser les connaissances théoriques et pratiques acquises dans le cadre du programme du DESS et ou Master et de mener à terme un projet de doctorat dans un thème en relation avec les larges champs de recherche qu’offre le CED. De façon plus précise, les objectifs spécifiques de cette école doctorale conduiront l’étudiant à:
- approfondir ses connaissances en sciences humaines,
- promouvoir la recherche scientifique dans l’une des thématiques proposées par le CED, notamment en sciences humaines, sciences du langage et de la communication,
- approfondir ses connaissances des méthodes et instruments propres à la recherche, les cadres théoriques adoptés, les démarches scientifiques, la méthodologie

Retombées scientifiques : - Renforcement de la recherche scientifique, au niveau de l’Université Ibn Zohr, dans les domaines de la communication, de la didactique des langues et de la linguistique ;
- Développement d’un savoir faire permettant aux étudiants de développer facileme

Retombées pédagogique : Les lauréats seront dotés d’un ensemble d’outils pédagogiques leur permettant non seulement de mener à bien des recherches ultérieures, d’intégrer d’autres groupes de recherches ou de laboratoire mais aussi de s’en servir pour la vie professionnelle, ens

Retombées socio-économique : La formation que les lauréats auront suivie leur permettra :
- d’être recrutés en tant que Professeurs Assistants en TEC, en Communication d’entreprise, en didactique du français, en sciences du langage, etc.;
- d’opérer en tant que Responsables d’un se

Retombées socio-économique : La formation que les lauréats auront suivie leur permettra :
- d’être recrutés en tant que Professeurs Assistants en TEC, en Communication d’entreprise, en didactique du français, en sciences du langage, etc.;
- d’opérer en tant que Responsables d’un se

Durée de la formation :

6 semestres minimum

Axe de recherche :

Linguistique : Anaphore et textualisation :

Ce volet de la recherche combinera les dimensions didactique et linguistique dans l’objectif de révéler le lien pouvant exister entre le phénomène textuel de l’anaphore et la compréhension du texte en FLE (français langue étrangère) chez des apprenants marocains.. Il s’agira en somme de voir dans quelle mesure les anaphoriques influencent la réalisation de la lecture en FLE.
Ainsi, s’il est vrai que la plupart des études ayant porté sur l’anaphore (approche mémorielle (cognitive) ou textuelle) se sont penchées surtout sur la production, nous proposons dans cet axe de recherche des études sur l’aspect compréhension avec l’ambition de démontrer le lien existant entre la lecture-compréhension et les anaphoriques.
Par ailleurs, nous initierons des études sur la relation entre anaphore et type de textes dans une perspective textuelle de production. L’objectif est de voir s’il y a relation entre types d’anaphores (nominale, pronominale, associative, etc.) et types de textes (argumentatif, descriptif, explicatif, narratif).
Des études portant sur le fonctionnement des anaphores, dans une perspective comparative (français, arabe marocain, amazigh, etc.) seront également proposées dans le cadre de cet axe de recherche.
Sujets de recherche :
- procédés référentiels et accès au sens dans les documents administratifs
- L’usage des pronoms personnels dans les textes de presse
- Anaphore associative en français et en arabe marocain : étude comparative
- Compétence dérivationnelle en arabe marocain : mots attestés et mots possibles

Didactique des langues :

La didactique, étant une discipline transversale, emprunte des notions et des méthodes à différentes sciences telles que la linguistique, la sociologie, l’anthropologie. L’une des sciences auxquelles elle se réfère pour améliorer l’enseignement / apprentissage, est la linguistique textuelle. Dans la recherche en didactique des langues, on donne de plus en plus d’importance à l’étude des phénomènes textuels en ce qui concerne les différentes compétences qu’un apprenant doit acquérir en langue étrangère.
Très souvent, pour interpréter le processus de construction du sens d’un texte, en didactique, on s’appuie sur les phénomènes de textualité.
Ainsi, cet axe compte contribuer à la recherche marocaine en didactique du FLE en proposant des thématiques relevant de la cohésion textuelle. Plusieurs phénomènes peuvent être explorés dans ce sens et notamment les phénomènes relevant de la cohérence (progression thématique, fonctionnement des anaphores en français langue étrangère, les phénomènes discursifs comme les reprises, les répétitions, les inachèvements, les reformulations,…) et ceux relevant de la cohésion (processus référentiels, anaphores, cataphores, ponctuation, connecteurs, etc.)
D’autres travaux s’inscrivant dans cet axe peuvent être entrepris notamment les référents (inter)culturels dans les manuels scolaires de français, la construction du sens dans les interactions enseignant/apprenant dans la classe de langue.
Sujets de recherche :
- Ponctuation et cohésion textuelle en français langue étrangère chez des apprenants marocains
- Place de la cohérence textuelle dans l’enseignement du français au Maroc
- L’enseignement du français dans le secondaire marocain : entre la pédagogie des compétences et la pédagogie d’intégration.
- Acquisition des marqueurs de cohésion textuelle en français chez des apprenants marocains : étude longitudinale.
- Anaphores et accès au sens dans des échanges verbaux en français langue étrangère.
- Usages du français dans les échanges quotidiens au Maroc : émergence d’un français marocain ?
- Les référents (inter) culturels dans les manuels de français au Maroc.
- Profils d’apprenants et motivation d’apprendre : cas du français au Maroc
- Acquisition du discours rapporté en arabe marocain (L1) et français (L2) chez des apprenants marocains.

Communication et interaction :

Les phénomènes communicationnels occupent de plus en plus de place dans la recherche aussi bien fondamentale qu’appliquée. En effet, depuis l’apparition de la fameuse compétence de communication, telle que lancée par Dell Hymes, la langue a abandonné son statut de structure immanente pour embrasser un nouveau statut : moyen de communication en l’occurrence. C’est ainsi que dans le domaine des sciences du langage, la recherche a commencé à s’élargir pour englober des phénomènes plus complexes comme les malentendus, les implicites, les présupposés, les effets de la communication sur les relations humaines, les phénomènes perceptuels, etc.
Ainsi, que l’on soit dans une sphère sociale, familiale, éducative, organisationnelle, le souci majeur est de réussir à se comprendre, à établir une relation.
Le sens devient l’objet d’une co-construction à laquelle participent les interactants. La communication, jadis définie comme l’action de l’émetteur sur le récepteur, devient une interaction, une sorte de négociation entre les interlocuteurs.
En adoptant une vision linguistique au sens large (sémantique, pragmatique, sociolinguistique, énonciative, etc.), certains aspects de la communication quotidienne seront abordés dans cet axe de recherche parmi lesquels : les ratés de la communication (malentendus, incompréhension, implicite, sous-entendus, etc.), de même que les stratégies de communication adoptées par les interlocuteurs afin de faire aboutir l’échange : les reformulations, les activités métadiscursives, les reprises et répétitions, etc.
Par ailleurs, nous regrouperons dans cet axe d’autres aspects de la communication interpersonnelle comme la structuration des échanges, la gestion des négociations lors des interactions verbales, le mouvement argumentatif, la communication interculturelle, les phénomènes perceptuels, les effets du message sur les cibles (la motivation, la performance, etc.) les phénomènes de réception, etc.
Les phénomènes étudiés s’inscriront à l’évidence dans des contextes variés comme la classe de langue, la famille, les médias, l’entreprise, bref dans toute structure mettant en relation un réseau de relations interindividuelles dans lequel les personnes sont amenées à entrer en relation, à négocier, interagir, à s’influencer réciproquement.
Les corpus d’analyse seront composés, quant à eux, de textes provenant de divers secteurs : la presse (médias en général), les écrits professionnels, les discours politiques, la littérature, les textes publicitaires, etc. Il s’agira en somme d’analyser les phénomènes communicationnels dans la société marocaine.
Les sujets de recherches pouvant être conduits dans cet axe sont, à titre indicatif :
- Stratégies discursives et stratégies de communication dans la gestion des conflits
- Figures de style et cohésion textuelle dans les textes publicitaires
- Espace public et médias électroniques au Maroc
- Stratégies argumentatives dans le discours politique au Maroc
- Connecteurs argumentatifs dans les textes commerciaux
- Analyse linguistico-sémantique des médias électroniques marocains
- Perception/réception du nouveau code de la famille par les jeunes marocains
- Négociations conversationnelles en situation d’échanges dans le contexte professionnel
- Les TEC entre enseignement universitaire et pratiques professionnelles au Maroc.
- Impact de la communication interpersonnelle sur la motivation en milieu du travail
- Communication interculturelle et exolingue en milieu du travail.
- Perception de la communication par les managers et les salariés

Inscriptions

Conditions d'accès : - DESA ‘didactique du FLE et communication », ouvert au département de langue et de littérature françaises.
- DESA, Master en sciences du langage, en littérature, en communication émanant d’un département de langue française.
- DESA, Master en communication émanant d’un département dont la langue d’enseignement est le français.

Procédure d'admission : - Etude du dossier :
La sélection des candidats se fera sur examen de dossiers tenant compte des mentions obtenues, de la qualité du mémoire du DESA (ou diplôme équivalent) et de son adéquation avec les thèmes proposés dans la formation doctorale ainsi

Vous avez aimé cette page ? Partagez la !
Haut

Appuyer sur Entrer pour lancer la recherche ou sur ESC pour fermer