Vous êtes ici
Etudier à l'étranger
31/07/2019

Le Maroc : Roi de la mobilité étudiante.

Avec plus de 50.000 étudiants mobiles à l’échelle internationale, le Maroc constitue l’une des plus importantes communautés estudiantines étrangères au monde. Le Royaume est ainsi le 12ème pays d’origine des étudiants en mobilité internationale dans l’enseignement supérieur des pays de l’OCDE. Etudier à l’étranger est une véritable tradition chez les marocains qui, depuis l’indépendance, choisissent de poursuivre une partie de leurs études dans un autre pays, notamment en Europe.

Cette forte dynamique estudiantine s’explique par la multiplication des motivations de départ qui renvoient aussi bien à des facteurs classiques comme la recherche d’une formation et d’une expérience internationales ou l’ouverture sur d’autres cultures, qu’à des contraintes liées à l’absence d’opportunités d’études dans le domaine souhaité.

Les flux des étudiants marocains sont par ailleurs favorisés par la qualité des relations bilatérales dans le domaine de l’enseignement supérieur. Plusieurs étudiants partent à l’étranger dans le cadre de bourses de coopération financées par les pays d’accueil. Les partenariats conclus entre les universités et écoles marocaines et leurs homologues dans plusieurs régions du monde, constitue également un canal très important facilitant la mobilité des étudiants.

La France : Destination incontournable des marocains

Au niveau des destinations privilégiées, l’Europe reste la zone préférée des marocains. Selon les données de l’UNESCO pour l’année 2015 (dernières statistiques officielles disponibles), le top 10 des pays d’accueil de nos étudiants contient 8 destinations du vieux continent. Sans surprise, la France se positionne est de loin en tête des pays hôtes de la diaspora estudiantine marocaine. En 2017/2018, près de 40.000 marocains poursuivaient leurs études en France, précisément 39.855 selon l'Agence française pour la promotion de l’enseignement supérieur. Ils devancent à ce titre les algériens (30.521 étudiants) et les chinois (30.071 étudiants), classées respectivement 2ème et 3ème communautés étrangères les plus importantes en France. L’explosion des frais de scolarité qui passeront de 170 à 2.770 euros en licence et de 243 à 3.770 euros en master, risque cependant d’affecter les flux des étudiants marocains vers la France et de les rediriger vers des pays où la gratuites des études supérieures est en vigueur.

Derrière la France, c’est l’Espagne qui se classe en deuxième position des pays d’accueil des étudiants marocains. Le pays de Cervantès a reçu 3.071 étudiants nationaux en 2015 selon l’UNESCO. A noter toutefois que l’Espagne accueille de moins en moins d’étudiants marocains, sous l’effet des restrictions budgétaires notamment. On enregistre ainsi 13% de recul entre 2010 et 2015. Troisième du tableau, l’Allemagne comptait 2.631 d’étudiants marocains en 2015, ce chiffre aurait été multiplié au moins par 3 en trois ans, puisque des sources concordantes mais non officielles parlent d’environ 8.000 aujourd’hui.

L’Ukraine fascine de plus en plus

Destination montante, l’Ukraine est le 4ème pays à recevoir des étudiants marocains en 2015. Près de 2.000 ont choisi de poursuivre leurs études dans ce pays de l’Europe de l’Est qui attire en particulier pour ses filières d’ingénierie, de médecine et de pharmacie qui sont beaucoup mois sélectives, avec à la clé un enseignement en langue française. Avec respectivement 1.393 et 1.125, les Etats-Unis et le Canada, se positionnent en 4ème et 5ème rangs des destinations d’études préférées des marocains. Les pays de l’Amérique du Nord offrent une qualité de formation indiscutable mais pratiquent des frais de scolarité très élevés qui limitent l’attrait du contient. A noter enfin la montée constante de la Russie qui, en peu d’années, a su séduire les bacheliers marocains, encouragée en cela par une reconnaissance plus élargie de ses diplômes.

SOURCE : Le Maroc : Roi de la mobilité étudiante.

Vous avez aimé cette page ? Partagez la !

Découvrir les autres news

Etudier à l'étranger
12/06/2019

Etudier en Australie

Le système australien d’enseignement supérieur se rapproche beaucoup des pratiques anglo-saxonnes : on y distingue d’une part les collèges pour les...

Etudier à l'étranger
30/04/2019

Etudier au Mexique

Considéré comme étant la première puissance hispano-américaine, le Mexique dispose d’excellents établissements universitaires, classés dans les ...

Haut

Appuyer sur Entrer pour lancer la recherche ou sur ESC pour fermer