Vous êtes ici
Célébration
29/04/2021

Fête du Travail: aux origines du 1er mai

Fête du Travail: aux origines du 1er mai

Vous êtes sûrement nombreux à ne pas travailler aujourd'hui mais savez-vous pourquoi ? Quelle est l'histoire de cette fête consacrée aux travailleurs ? Pourquoi est-il de coutume de s'offrir un brin de muguet ? 

Le 1er mai, Journée internationale des travailleurs, est célébré chaque année dans le monde entier. Depuis l’entre-deux-guerres, soit en 1947, cette journée est chômée et payée. Elle est l’occasion pour les travailleurs de renouveler leurs revendications et leur combat pour l’amélioration de leurs conditions de travail et de vie.

Celle-ci trouve ses origine dans l'histoire du monde ouvrier. Le point de départ est le samedi 1er mai 1886. Ce jour-là, à Chicago, un mouvement revendicatif pour la journée de 8 heures est lancé par les syndicats américains. Une grève, suivie par 400.000 salariés, paralyse de nombreuses usines. La date du 1er mai n'avait pas été choisie au hasard : il s'agit du "moving day", le jour où, traditionnellement, les entreprises américaines réalisaient les calculs de leur année comptable.

Le triple 8

Dès 1890, les manifestants arborent un triangle rouge symbolisant leur triple revendication : 8 heures de travail, 8 heures de sommeil, 8 heures de loisirs. Triangle rouge qui deviendra une fleur d'églantine. En effet, le 1er mai 1891, à Fourmies dans le Nord de la France, la manifestation tourne au drame. Les forces de l'ordre tirent sur la foule. Ce jour-là, une jeune femme portant une églantine est tuée. Cette fleur devient le symbole du 1er mai des militants qui l'épinglent en souvenir du sang versé. 

Depuis, le 1er mai est célébré dans la plupart des pays, mais la fête n'a pas toujours été au rendez-vous. On se souvient notamment des événements dramatiques, en 1891 à Fourmies dans le nord de la France, ayant fait dix morts parmi la foule.

Le 3 avril 1919, le Sénat ratifie la loi instaurant la journée de huit heures. Exceptionnellement, pour célébrer cette avancée, la journée du 1er mai 1919 est déclarée chômée. Dans les années qui suivent, le 1er mai s'impose peu à peu comme un rendez-vous ouvrier. 

C'est le régime de Vichy qui rend officiellement férié le 1er mai pour tenter d'obtenir le soutien des ouvriers. Le 1er mai devient  "la  Fête du Travail et de la Concorde sociale". En avril 1947, le gouvernement issu de la Libération confirme que le 1er mai demeurera un jour férié et payé dans le code du travail.

Le premier 1er mai au Maroc

Le 1er Mai fut célébré au Maroc la 1re fois en 1951. Suite à l'appel des organisations syndicales, clandestines à l'époque, un grand rassemblement de travailleurs eut lieu au stade Père Jégo à Casablanca. La manifestation fut rapidement dispersée par les forces de l'occupation. 

Il fallut attendre le 1er mai 1955 pour assister à un défilé des travailleurs marocains sous l’égide de l’Union marocaine du travail (UMT), créée le 20 mars de la même année sur la base de trois principes fondateurs: l'union, l'indépendance et la démocratie.

Les années qui suivent l'indépendance sont pour le syndicalisme marocain difficiles. Le 1er Mai est fêté tantôt dans le calme, tantôt dans le désordre. A plusieurs reprises des syndicalistes sont arrêtés. En 1967,l'arrestation de Mahjoub Ben Seddik, leader de l'UMT, n'empêche pas la centrale syndicale d'organiser son défilé annuel. 
 

Pour le 1er Mai 1979, la CDT (créée en novembre 1978) n'organise aucune manifestation publique, mais des réunions ont lieu dans les locaux de la confédération. En 1982, les autorités interdisent à la CDT de manifester à l'occasion du 1er Mai, mais des affiches sont collées. 

En 1983, c'est le contraire: le défilé est autorisé, mais les affiches interdites. En 1992, c'est la CDT elle-même qui refuse de participer au défilé du 1er Mai suite à l'interdiction de certains itinéraires par les autorités (Boulevard El Fida à Casablanca). 

CDT, UMT et AGTM organisent chacune son propre défilé, avec pour chacune un affichage et des slogans différents.

Il en va ainsi de ce 1er mai 2018 où les syndicats, réclamant une augmentation substantielle des salaires, ont haussé le ton, promettant de mener la vie dure au gouvernement El Othmani en dépit de son offre de six milliards de dirhams pour «acheter» la paix sociale. 

La fête du muguet

Le muguet et la Fête du Travail n'ont en réalité qu'un point commun : le fait d'être célébrés le 1er mai. Et oui l'histoire du muguet remonte à un passé très lointain puique déjà chez les Celtes la plante à clochettes symbolisait le printemps et était considérée comme un porte-bonheur. Mais c'est le roi Charles IX qui officialisa la tradition. Ayant reçu le 1er mai 1561 un brin de muguet, il décida d'en offrir chaque année aux dames de la cour.  

Offrir du muguet ne deviendra toutefois populaire que le 1er mai 1900 lorsque, lors d'une fête organisée par les grands couturiers parisiens, toutes les femmes reçurent un brin de muguet. Les "petites mains " furent séduites par l'idée, et c'est ainsi que la fleur a pris sa dimension emblématique. 

SOURCE : Le360

Vous avez aimé cette page ? Partagez la !

Découvrir les autres news

Haut

Appuyer sur Entrer pour lancer la recherche ou sur ESC pour fermer